Est Solidarité aux étrangers : 5 ans et toujours plus à faire !

//Est Solidarité aux étrangers : 5 ans et toujours plus à faire !

Est solidarité aux étrangers revendique fièrement la date symbolique du 10 décembre, date de la déclaration des droits de l’homme, et date de sa création. 5 ans d’existence fêtée avec une table bien garnie jeudi au Centre social Bitola et bien du chemin parcouru ! Mais le contexte est difficile.
L’Association défend les droits des étrangers et les accompagne dans les démarches administratives et sociales. Est Solidarité aux étrangers organise aussi des moments conviviaux et des fêtes partagées pour que les communautés apprennent à se connaître et à s’apprécier.
Des saveurs partagées Jeudi, pour les 5 ans, les femmes avaient cuisiné des pâtisseries, des pizzas, et des tartes salées, les hommes avaient fait le thé ! Et après avoir rappelé pourquoi tout le monde se rassemblait, ruée sur le buffet ! Rien ne parle mieux que les saveurs de chez soi … et pour les autres, l’envie de goûter ! Ici, chacun a le sourire et l’échange est un vrai plaisir et l’étranger ne fait pas peur !

Pas évident les procédures !
Ils défendent l’accueil et le soutien aux réfugiés, organise la solidarité pour meubler les appartements, accompagner les gens pour les démarches ou aller dans les structures d’aide sociale, parce que ce n’est pas évident de s’en sortir avec ces procédures, quand on ne comprend pas bien la langue ! Karim Delmi assure la permanence juridique. De sa voix posée, il rassure les nouveaux, mais se démène pour coordonner les diverses actions !
Une escouade de bénévoles Karim était à Calais le week-end dernier. Il raconte que les gens y ont installé un véritable village et ne veulent pas en partir. Ils attendent juste d’avoir mis assez d’argent de coté pour pouvoir passer en Angleterre. Alors les Vosges, c’est beaucoup trop loin et pas très tentant ! Depuis 2 ans, l’association bénéficie d’un jeune en service civique. Autour d’eux gravitent tout un régiment de bénévoles motivés qui les aident à l’accompagnement ou dans l’organisation des différentes manifestations.
Sensibiliser un maximum de personnes Pour l’instant, leur siège est au 16 quai Jules Ferry à Épinal, mais ils vont déménager, place Avrinsart dans la maison des Associations au cœur des quartiers. « Mais on essaie d’être un peu partout pour sensibiliser un maximum de personnes », explique Karim Delmi. Ils sont soutenus par les dispositifs du contrat urbain de cohésion sociale ou d’accès au logement, à la santé et à l’emploi. La ville, la région, la communauté d’agglomération interviennent pour aider au financement des événements.

Par Brigitte Boulay (ACTU88)

Par | 2016-10-14T07:58:15+00:00 4 décembre 2015|Categories: Infos|0 Commentaires

Laissez un commentaire